Présence Vive
Contacter le Vivant

Une soif pour boire

Tant que nous regardons l’éveil du point de vue de l’illusion, nous ne faisons que nous regarder nous-mêmes. Comme précédemment, nous continuons dans la logique duelle.
Sans l’accueil de notre “soif”, sans le mouvement de nous relier à la Source, il est impossible d’échapper au personnage. De la même façon qu’il est impossible de rencontrer la Source si nous ne vivons pas l’ouverture et le dénuement intérieur. “Laisser la place”, “s’oublier”, “prendre appui sur le Vivant, sur l’Êtreté” est ce qui nous met en contact avec elle et permet de nous en imprégner.

« La Source a soif d’être bue. » saint Augustin
La soif que nous ressentons n’est pas la nôtre, mais celle que la Source a mise en nous.

Billet publié par:

Denis Marie auteur de L'éveil ordinaire, le don du cœur