Présence Vive
Contemplation

Se priver de “Soi”

Il ne sert à rien d’insister, de pousser fort d’un côté, si nous sommes toujours attachés de l’autre.
Interrogez-vous sur ce qui vous retient et qui vous garde prisonnier de vous-même.
Sinon, tous vos efforts portés pour vous libérer resteront vains.

Nous voulons croire que nous n’avons pas d’intérêt à œuvrer contre nous-mêmes.
Nous préférons justifier notre sort en l’imputant à un événement ou à un “responsable extérieur”, mais il n’en est rien.
En définitive, nous sommes seuls à nous contrôler et à nous retenir par nos propres liens.
Tout ceci se poursuivra encore à cause du jeu duel que nous acceptons dans notre esprit.

Billet publié par:

Denis Marie auteur de L'éveil ordinaire, le don du cœur