Présence Vive
Contemplation

S’emplir de la Présence

Si le personnage ne s’épuise pas et qu’il continue de prévaloir, de s’imposer dans notre vie, c’est parce que nous ne le désamorçons pas. Afin d’y parvenir, il nous faut l’interrompre et nous vider complètement de son jeu. C’est en permettant à la Présence vive de nous rejoindre et de nous emplir que nous réussissons à déloger l’imposteur.
Être empli de la Présence, c’est vivre une communion totale durant un laps de temps. Quand bien même, si, au début, cela ne dure qu’un court instant, cela suffit pour réaliser que nous “Sommes” initialement sans lui. Avec la répétition, nous apprécions le dénuement. Nous goûtons sur la durée la plénitude de l’ouverture.

Billet publié par:

Denis Marie auteur de L'éveil ordinaire, le don du cœur