Présence Vive
Contemplation

S’abandonner à l’Être

Je veux encore revenir à l’Êtreté et au fait de savoir s’y abandonner. Les choses les plus simples sont parfois aussi les plus difficiles. Le personnage détient une telle faculté pour se duper avec des sensations et des états fabriqués.

L’abandon du personnage n’est possible que s’il a confiance en “cela” en quoi il s’appuie. Physiquement, nous nous appuyons sur la terre parce que nous savons qu’elle nous porte. Spirituellement, c’est sur le cœur et l’Éclat vrai du vivant que nous nous en remettons, sur la parfaite “Êtreté”.

Toute vie et toute émergence proviennent de l’Êtreté incréée. Lorsque nos activités s’épuisent transparait l’immuable Êtreté. Elle est ce qui demeure, ce qui EST avant nous, avant toute notre vision illusionnée du monde. Afin de nous connaître, c’est cette interprétation erronée que nous pouvons lâcher afin de bénéficier de l’Éclat premier et Source en nous.

Billet publié par:

Denis Marie auteur de L'éveil ordinaire, le don du cœur