Présence Vive
Contemplation

Prendre appui

La pensée est prompte à se saisir d’elle-même. Bien vite, nous sommes pris par un effet récursif : la pensée de la pensée de la pensée de la pensée, etc. Afin de le reconnaître, d’y échapper, il est préférable de nous relier au ressenti de l’incarnation. Cette relation au physique permet de vivre et d’assumer la primauté de l’être, sans que nous “devenions” le jeu des pensées.

L’illusion, nous n’y succombons que par l’intellect. Sur le plan tangible, les choses et les phénomènes restent ce qu’ils sont. Prendre appui sur le vivant et la matière, nous redonne une “Terre”, un point d’appui concret. Par sa simple présence, elle nous renvoie à l’Ouverture, à la continuité du “Ciel” en lequel elle évolue.

Billet publié par:

Denis Marie auteur de L'éveil ordinaire, le don du cœur