Présence Vive
Assumer

Place à l’Êtreté

Le vaste Esprit est simplicité et évidence. Il n’est pas issu d’une élaboration ni d’un entraînement. Dans notre regard, il réapparaît du fait d’arrêter notre “jeu”.
Bien que le silence soit immuable, un bruit semble le masquer. Bien que le miroir soit immuable, un reflet semble le gâcher. Bien que l’Êtreté soit immuable, une histoire semble l’éclipser.
Arrêter, stopper le jeu, ne vaut que pour le personnage. Pour qu’il réalise qu’il n’est pas nécessaire à l’Êtreté. Pour qu’il constate combien, intrinsèquement, à travers elle, nous existons. Nous Sommes spontanément, pleinement, sans avoir à recourir aux gesticulations ni aux stratégies de l’illusion.

Billet publié par:

Denis Marie auteur de L'éveil ordinaire, le don du cœur