Présence Vive
Contemplation

Pas de “second”, pas de jeu

La paix vient de nous “déplier”, de ne plus opposer un aspect de Soi, contre un autre, de ne plus projeter nos pensées l’une contre l’autre.
En nous, il n’existe pas deux camps. C’est seulement l’ombre d’un jugement qui nous laisse croire en un “second”, en un adversaire et une division. En soi, nous sommes uniques, sans le moindre opposé, le moindre concurrent avec qui nous aurions des maux, des litiges, des comptes à régler.
Pour nous, il s’agit de nous déplier dans l’Ouverture. Il s’agit de reconnaitre notre unicité. Choisissez de ne plus vous imposer un “second” et la virtualité attractive du jeu duel qui vous appartient.

Billet publié par:

Denis Marie auteur de L'éveil ordinaire, le don du cœur

2 Commentaires

  1. Vincent

    Décidément…..toujours à propos tes petites images qui en disent long! L’Humour rime bien avec Amour! Les deux embrassent bien la Vision du cœur, merci Denis, continue de nous faire aimer tout en riant ça va ensemble. Bonne journée et bises à Éliane.

  2. jean-bernard fasel

    Bonjour,
    Oui, le second et le danger qu’il représente a été créé par le mental pour répondre à une situation d’urgence. A partir de là, je suis dans mon monde et non plus dans le monde et je vois tout à l’aune du danger.
    Toutefois, toutes ces pensées qui ont créé ma personnalité et par extension mon ego sont inscrites comme dans du marbre. Imaginaires mais terriblement réelles, qui font et défont ma vie.
    Mon sentiment est que seules les émotions et leurs ressentis peuvent, peu à peu, faire perdre de l’ampleur à ces fausses certitudes, peuvent me permettre de démasquer des mensonges aujourd’hui inutiles.
    Merci pour votre présence. jbfasel

Laisser un commentaire