Présence Vive
Démasquer

Parfaite Êtreté

La foi, c’est d’avoir confiance en notre Être, en notre Nature originelle. Confus et illusionnés, nous nous identifions à la “forme” et nous oublions le “fond”, notre véritable identité. Pourtant, il n’y a pas de “forme” sans “fond”. Il n’y a pas de vagues sans eau. Il n’y a pas de château de sable sans le sable de la plage.
L’éveil vient de rouvrir la forme et de réaliser ce qu’elle est en réalité. C’est pour cela que la contemplation n’est pas un “chemin” ni une voie progressive entre “deux états”. C’est l’invalidation de ce que nous croyons être et la reconnaissance de “celui” que nous sommes. Nous ne sommes pas nos croyances et toutes ces idées que nous nous racontons, mais un Être parfait.
Nous avons le droit d’être mal, de subir des états inconfortables. Cependant, ceux-ci ne nous amoindrissent pas. Nous devrions nous rappeler qu’en aucun cas, malgré nos souffrances, nous les devenons. Seulement, ils nous traversent et repartent. Tels des nuages, ils restent un moment puis s’en vont. Ne demeure qu’un ciel pur et intact.

Billet publié par:

Denis Marie auteur de L'éveil ordinaire, le don du cœur