Présence Vive
Avoir ou Être

Ouvrir pour recevoir

Nous sommes pleins de nous-mêmes, de celui ou de celle que nous croyons être. Nous sommes pleins de nos idées de nos opinions, de notre volonté, de nos désirs, de nos histoires. Tellement pleins, qu’il n’y a pas de place pour la Source. Sans pouvoir la contacter, la laisser nous imprégner, nous ne parviendrons pas à changer.
S’abandonner, c’est libérer de la place. C’est mettre notre personnage en “congés” afin de retrouver l’ouverture et la disponibilité. Il s’agit de nous libérer de nous-mêmes, de notre propre “jeu”. Sans cette “décroissance”, c’est encore le personnage qui “grossira”, qui s’enrichira à travers une recherche, une pratique et un investissement dans la démarche spirituelle.

Billet publié par:

Denis Marie auteur de L'éveil ordinaire, le don du cœur