Présence Vive
Confiance

S’oublier

Afin de contempler, nous ne devrions pas essayer de pratiquer quoi que ce soit, mais de voir et de reconnaître comment, en notre Être et dans le vivant, l’éclat de la contemplation est déjà présent. Si, dans un premier temps, c’est notre personnage qui se donne l’autorisation de contempler, dans un second, il n’a plus d’utilité.
Ce qui rend la contemplation effective et manifeste c’est l’abandon de toute saisie, de toute manipulation. Plus le personnage s’oublie et disparaît, plus nous sommes dans une contemplation spontanée issue directement de l’Êtreté.

Billet publié par:

Denis Marie auteur de L'éveil ordinaire, le don du cœur

Laisser un commentaire