Présence Vive
Accepter

Mouvement et continuité

La contemplation prend place dans notre vie à partir du moment où nous réalisons la continuité à laquelle nous appartenons. Alors qu’auparavant, nous pensions qu’il nous fallait l’établir, nous découvrons que nos allers-retours, nos distractions ou nos périodes de stabilité, ne prenaient réalité que dans une pensée.

La continuité à laquelle nous aspirons ne provient pas d’une déduction ou d’un constat mental en lien avec une “construction”. Elle découle de l’évidence et de l’acceptation que, tout ce qui s’élève, tout ce qui apparaît, en nous et autour de nous, s’épuise, disparaît constamment.

Finalement, nous réalisons qu’à travers l’Êtreté, nous sommes le Lieu, l’Espace initial en lequel le battement et les mouvements se produisent. Depuis toujours, nous sommes le Ciel, l’Immuable, l’Infini d’où jaillit la vie.

Billet publié par:

Denis Marie auteur de L'éveil ordinaire, le don du cœur