Présence Vive
Assumer

Le repos de l’esprit

Ce qui importe, c’est ce en quoi nous nous lâchons. Pour cela, il faudrait déjà que nous nous lâchions ! Ce qui, Ici, signifie s’en remettre, prendre appui…
Notre corps prend appui sur la terre ferme. Qu’en est-il de notre être, de notre esprit ? S’appuyer sur des idées, sur des états n’apporte pas de stabilité ni de paix durable. Seule notre nature originelle peut nous donner le bien-être et la tranquillité à laquelle nous aspirons.
En nous, il est une Ouverture, un ciel, un espace qui nous accueille inconditionnellement. Il n’est pas à mériter ou à conquérir. Il est juste à reconnaître, à accepter comme notre identité véritable.

Billet publié par:

Denis Marie auteur de L'éveil ordinaire, le don du cœur