Présence Vive
Contemplation

Le recul en Soi

Nous avons l’idée que nos pensées ont une vie propre, que nous ne pouvons rien y faire. Pensant ainsi, c’est encore une pensée qui observe l’ensemble des pensées.

Nous n’avons pas changé de référentiel. Nous ne sommes pas passés du monde des réflexions, qui apparaissent sur l’eau, à l’eau elle-même. Cependant, toutes ces pensées qui nous traversent n’ont qu’une existence éphémère. Elles fusent. Elle ne zèbrent que furtivement l’espace de notre conscience.

Pouvons-nous prendre recul dans cette “Ouverture”, dans ce “Ciel” où elles surgissent et disparaissent ?
En fait, nous sommes ce Ciel. Nous sommes l’espace qui les accueille. Nous sommes la clarté initiale et continue, source de toute pensée. Nous sommes l’eau des reflets.
Cela n’est pas à “penser”, mais à vivre, à ressentir, à être… “Ce qui reste !”

Billet publié par:

Denis Marie auteur de L'éveil ordinaire, le don du cœur