Présence Vive
S'abandonner

Le for(t) intérieur

Retrouver son cœur c’est retrouver une douceur, une gentillesse avec soi-même. Ce n’est pas parce que ça se bat à l’extérieur qu’il faut se battre à l’intérieur. Plus de conflit et de révolte n’apportent pas la paix. En nous énervant d’une chose qui ne fonctionne pas selon notre désir, nous ne faisons qu’augmenter notre malheur. Nous sommes deux fois perdants.

Notre espace intérieur est le seul lieu véritable qui nous appartienne. Rien ne peut y entrer que si nous l’autorisons. C’est comme une zone neutre qui reste protégée de toute guerre. C’est un refuge précieux, un giron de protection où notre amour est préservé. Il ne s’agit pas d’une tour d’ivoire qui nous rend distants. C’est davantage comme une bouée secourable, qui nous évite d’être emportés par la force des vagues et l’agitation des flots.

Billet publié par:

Denis Marie auteur de L'éveil ordinaire, le don du cœur