Présence Vive
Contemplation

La Vision nue

S’il n’y a pas “deux” ; il n’y a pas “nous” et le “but”. Nous voyons bien comment nous sommes enfermés dans une logique conceptuelle qui a pour conséquence de diviser, de séparer toute forme en leur donnant un nom.
Dans la Vision nue, libre de concept, rien n’est séparable. Il n’y a pas un dedans et un dehors, il n’y a pas de pôles opposés. Même si les lois physiques restent inchangées, tout est perçu dans le même espace, le même temps, la même Nature.
Contempler, nous donne à voir le monde et soi-même dans l’unité qui est propre à la Nature absolue. Contempler, nous ouvre au “Royaume” en abolissant les schémas, les notions, les graduations, les distances qui découlent de la dualité.

Billet publié par:

Denis Marie auteur de L'éveil ordinaire, le don du cœur