Présence Vive
Avoir ou Être

La parfaite Êtreté

Le bonheur qu’offre la contemplation n’est pas celui d’un “bien-être”, d’une sensation d’équilibre ou de paix. Il provient d’être dans le “dénuement premier”, sans l’ombre d’une histoire, d’une fabrication. Il provient de goûter l’immuabilité de l’Être, sans début ni fin. Il provient de laisser la place à la parfaite Êtreté.
Sans exception, tous les “états” que nous obtenons passent. Ils n’attestent en rien de notre libération. Lorsque nous vivons la parfaite Êtreté, il n’y a personne pour obtenir ou perdre. Il n’y a pas de possesseur, ni objet ou état à posséder.

Billet publié par:

Denis Marie auteur de L'éveil ordinaire, le don du cœur