Présence Vive
Contemplation

L’abandon de soi

Afin que la contemplation s’élève en nous, c’est notre absence en tant que personnage qui est requise. L’oubli du rôle révèle la proclamation naturelle de l’Être.
Certains abandonnent cette vie et tout ce qu’ils ont dans l’espoir d’atteindre leur but. Ils abandonnent tout, mais ne s’abandonnent pas eux-mêmes. L’illusion vient du personnage, de celui-là qui saisit. Elle ne vient pas de la vie.

Billet publié par:

Denis Marie auteur de L'éveil ordinaire, le don du cœur

Laisser un commentaire