Présence Vive
Amour bonté

L’impulsion généreuse

C’est toujours par une simplification, un pardon généreux en soi-même, que nous retrouvons la présence d’Êtreté. Grâce à ce “retour”, nous renouerons aussi avec la sensation d’habiter son corps. L’esprit s’agite. Il va et vient, mais le corps reste stablement ancré dans l’instant.
C’est par un geste avenant, une impulsion généreuse de bonté en soi et dans notre cœur, que nous rejoignons la douceur d’Être qui est propre à la contemplation.

Billet publié par:

Denis Marie auteur de L'éveil ordinaire, le don du cœur