Présence Vive
Assumer

Êtreté immuable

Nous n’oscillons pas entre la vérité et l’illusion, c’est seulement une idée, “un film”. L’Être ne bouge pas. En nous, il est comme l’espace. C’est la perfection de l’Êtreté qui n’est pas perfectible.
Tout ce que fait le “possesseur” n’est pas cette Ouverture inconditionnelle. Ce ne sont que des interactions avec lui-même et son univers. Le Soi, l’Êtreté, comme le miroir reste constamment libre des reflets, des surgissements, bons ou mauvais. Le personnage ne peut y prendre part.

Billet publié par:

Denis Marie auteur de L'éveil ordinaire, le don du cœur