Présence Vive
Contemplation

Embrasser l’infini

L’immuabilité de l’Être, tous, nous la détenons. Cependant, du fait de notre attachement, nous ne la distinguons plus. Nous pensons que nous sommes devenus l’illusion de cette existence avec tout ce que nous y avons faits et vécus.
L’une des premières choses à accomplir sur la voie de la contemplation, c’est de reconnaître et de nous réveiller à ce que nous sommes intrinsèquement. Une fois que nous détenons la reconnaissance et la confiance de notre véritable identité, il nous est possible, plus ou moins rapidement, de nous libérer du jeu relatif et illusoire.
Au beau milieu du théâtre de la vie, le “personnage”, auquel nous sommes identifiés peut enfin s’arrêter de “jouer”, il peut “contempler”, sans qu’il soit empêché par la peur de ne plus être. Simplement, il peut s’en remettre pleinement à l’Êtreté, sans le besoin, sans l’attente de devenir ou d’obtenir autre chose.

Billet publié par:

Denis Marie auteur de L'éveil ordinaire, le don du cœur

Laisser un commentaire