Présence Vive
Contemplation

Du sentiment “d’avoir” à celui “d’Être”

Le jeu égotique que nous mettons en place, ne créer rien, n’ajoute rien à ce que nous sommes. Cependant, il n’est pas sans effets, sans générer des conséquences concrètes. C’est peut-être la raison pour laquelle nous nous autorisons à penser que nous avons moins de “personnage” que les autres.

Qu’importe le caractère ou l’intensité du personnage, comprenez que tant que nous exprimons les réactions, les comportements de défense, de saisie, d’agression qui lui sont propres, c’est que finalement nous jouons son jeu.

Lorsque nous sommes libres du personnage, perdre ou gagner n’est plus de notre préoccupation. Il n’y a plus une “image” à défendre, il n’y a plus d’enjeu dont nous pourrions dépendre. A l’inverse, nous goutons l’Êtreté parfaite, la plénitude du dénuement originel.

Billet publié par:

Denis Marie auteur de L'éveil ordinaire, le don du cœur