Présence Vive
Parfaite Êtreté

Disqualifié par la perfection

Si notre nature d’êtreté est parfaite, elle est déjà ainsi. Elle ne peut être autrement. C’est dans l’illusion que cette notion d’imperfection est apparue et qu’elle perdure. L’illusion ne représente pas une alternative à la vie, mais un ersatz qui veut rivaliser avec la vérité. Elle ne peut pas connaître la perfection. L’illusion n’est qu’un enchevêtrement de définitions, de concepts, de notions, comme autant de rouages pour fabriquer une mécanique qui n’aura jamais la vie.
Nous n’avons pas à réparer ni à achever ce qui est parfait. Nous devons reconnaître, voir, réaliser que c’est ainsi. Il n’y a donc pas besoin d’un “réparateur”. C’est seulement en retirant le voile de l’illusion que nous en aurons l’évidence et que nous nous verrons indissociables de cette perfection. Se donner la Vision pure correspond au fait d’écarter le voile.

Billet publié par:

Denis Marie auteur de L'éveil ordinaire, le don du cœur