Présence Vive
Assumer

“Cela” qui survit au changement

Tout s’efface et met en valeur ce qui survit en nous “l’Esprit”. D’ordinaire, illusionnés, c’est tout ce qui est de nature évanescente que nous assumons. A l’inverse, ceux qui contemplent assument l’immuable, la parfaite Êtreté. Il s’appuie sur la Source qui survit à tout changement intérieur et extérieur et qui s’en trouve à l’origine.
L’Esprit n’est pas une chose séparée que l’on peut observer. Étant invisible aux yeux de chair, c’est à travers l’Êtreté qu’il nous est possible de l’appréhender, de l’expérimenter et d’en recevoir une connaissance.

Billet publié par:

Denis Marie auteur de L'éveil ordinaire, le don du cœur