Présence Vive
Contemplation

Auto-enfermement

L’orque nous sommes en contemplation, nous nous oublions. Nous cessons de jouer et d’alimenter le personnage.
Tout le reste du temps, nous sommes le personnage qui se joue, qui continue de se faire exister.

Billet publié par:

Denis Marie auteur de L'éveil ordinaire, le don du cœur

Laisser un commentaire