Présence Vive
Assumer

Au rendez-vous avec soi

S’attendre peut durer longtemps ! Aussi, nous devrions arrêter d’essayer de nous faire exister dans une histoire.
Pour arrêter de “jouer”, il n’y a même pas besoin d’une action supplémentaire. Si notre erreur consiste à nous leurrer nous-mêmes, à nous prendre au jeu, miser sur une quelconque intervention c’est continuer de donner de la valeur et une réalité à l’histoire.
Du point de vue de la vérité, l’illusion n’a rien modifié. C’est uniquement dans une histoire que l’on n’y est pas, c’est dans une autre que l’on échoue ou qu’il faut des conditions supplémentaires et un temps infini pour parvenir au changement.
Ce qui nous incombe c’est simplement de prendre appui sur “cela qui Est”. Arriver en “cela qui Est” démystifie et libère tout “ce qui n’Est pas”. Décider d’arrêter c’est admettre, c’est capituler, c’est succomber. Ma propre ombre est vide, mon propre reflet n’est rien, mon histoire n’est pas la vérité. Je suis, ça Est, indépendamment de moi, de tout. La seule proclamation est celle de la vérité.

Billet publié par:

Denis Marie auteur de L'éveil ordinaire, le don du cœur