Présence Vive
Amour bonté

Répondre à la vraie soif

Ne croyez pas que le fait de s’asseoir de nombreuses heures dans la Présence vous délivrera de la dualité. La dualité n’a rien à voir avec vos pensées ou votre agitation. C’est le jugement qui habite notre cœur qui est responsable. C’est lui qui divise, rejette et exclut. C’est lui qui fragmente notre vie et notre perception du monde.
C’est par l’amour de soi et des autres, par le pardon de soi et des autres, que nous nous libérons de toute notion de division, d’opposition et que se révèle en notre être l’unité initiale et indivisible. C’est une question d’amour et de courage.
S’il y a un apaisement à trouver, il repose sur le dénouement de nos conflits internes. L’immobilisme et les heures de pratique méditative n’aident en rien dans ce domaine. Quant aux théories seules, elles ne produisent pas d’effets concrets dans la vie réelle.

image_pdfObtenir le PDF

Articles associés

Billet publié par:

Denis Marie auteur de L'éveil ordinaire, le don du cœur