Présence Vive
Avoir ou Être

La Source est première

Ceux qui enseignent la contemplation comme une “méditation” n’ont pas réalisé la perfection de l’Êtreté. “Perfection” signifie que c’est déjà parfait, que cela n’est pas à “parfaire”. Pour beaucoup, le raccourci c’est de dire : “il n’y a donc rien à faire”. Il n’y a pas “rien à faire”. De façon concrète, il y a à découvrir comment celui-là que nous sommes fondamentalement en notre être, ne dépend pas d’un “faire” ni d’un “devenir”.
La Source vient avant nous, avant tout. Elle ne peut pas résulter de méthodes que nous appliquons à partir de l’illusion. L’illusion ne sait que fonctionner dans une logique duelle. Elle nous laisse croire qu’il existe un point de départ et un point d’arrivée. Bien différemment, la contemplation intervient comme un réveil. Elle est tel un soleil dans notre ciel. Elle est une émergence, un éclat radieux par-dessus l’ignorance. Elle ne vient pas l’utiliser et la nourrir. Elle nous permet de nous en libérer dans l’instant. C’est comme si elle nous disait : “tu n’es pas cela”.

image_pdfObtenir le PDF

Articles associés

Billet publié par:

Denis Marie auteur de L'éveil ordinaire, le don du cœur