Présence Vive
Contemplation

Contacter le Don

Il y a une Lumière qui scintille dans nos vies. Il y a une clarté qui nous invite à la contemplation. Bien que nous ne soyons pas tournés vers Elle, nous pouvons la retrouver parmi tout ce qui nous entoure. Nous pouvons percevoir son reflet dans de multiples éclats. Toutes les choses, même les plus grossières par leur brillance et leur présence nous renvoient son rayonnement. Cette Lumière que nous percevons à l’extérieur est aussi la nôtre. Elle est fondamentalement notre Nature.
L’expression du don en nous est un renouveau constant. C’est une une clarté qui demeure immaculée. C’est une énergie jaillissante et abondante, qui nous emplit de grâce [?] et de bonté.

Comprendre le don [?] c’est le voir, le goûter, c’est le vivre. Il n’y a pas de réelle contemplation sans cela. Le don est une véritable expérience, qui s’accompagne d’une authentique saveur. De même que l’on peut dire tout ce que l’on veut sur l’amour, cependant, d’en faire l’expérience est sans mot et nous précipite dans une intensité bouleversante.

“On est bien ici.”
Il est bon d’être “ici”, d’arriver [?], de se détendre ici, où nous Sommes.
Ça commence toujours par le fait d’arriver et de se détendre “ici”, d’accueillir, de s’accueillir avec tout ce qui s’offre en nous et hors de nous. Cela passe par un contact et une ouverture naturelle. Non seulement avec le lieu physique où nous nous tenons, mais surtout en la présence vive du cœur. Tout le bonheur que nous vivons ordinairement est dans ce contact [?], dans la pleine adhésion à cette présence. Nous ne sommes pas heureux dans nos gains, dans nos victoires, dans nos aventures. Nous le sommes dans une autorisation à participer au “vivant” que nous nous accordons, auquel nous nous ouvrons habituellement en guise de récompense.

Détendez-vous. Laissez tout effort [?] d’attention, de maintien, de méditation… Oubliez les espoirs et les craintes et prenez appui en l’Être. “Soyez” simplement. Nous abordons notre nature avec les crispations de l’illusion. Fermez les yeux et constatez simplement comment cela Est. Notre nature, c’est vraiment ce que nous sommes et produire des efforts pour nous relier à elle, n’est finalement pas naturel. Vie et Présence [?] en nous sont spontanées. Le battement de notre cœur, le mouvement de notre respiration ainsi que notre “êtreté” témoignent de cette spontanéité [?].

“Voyez, recevez “ce” qui reste.”
A travers un ressenti, dans notre cœur, nous vivons le don. Ainsi, ce qui se donne aux yeux, en fait se répand multidirectionnellement, par-delà les notions d’intériorité et d’extériorité. “Ici”, l’espace primordial et nourricier se déploie sans fin sur lui-même.

image_pdfObtenir le PDF

Articles associés

Billet publié par:

Denis Marie auteur de L'éveil ordinaire, le don du cœur

3 Commentaires

  1. marilyne

    bonjour Denis,

    c’est juste beau et bon pour mon coeur
    c’est tellement rare de trouver dans le monde spirituel la simplicité du coeur.

    marilyne

  2. Pingback: Être Vivant | LE COEUR VIVANT

  3. Pingback: Être Vivant | Le coeur vivant

Laisser un commentaire