Présence Vive
Accepter

Le Ciel de l’Esprit

La contemplation vise à dépasser nos limitations. Je ne parle pas de dépasser ses limites comme le ferait un sportif, par exemple. Il s’agit plutôt d’arrêter d’interférer contre soi, de se dé-finir dans une “image”, de coller à un rôle et au schéma d’une histoire.
Être sans limites, c’est, avant tout, ne pas s’en mettre. C’est ne pas s’amoindrir. C’est ne pas devenir ce que raconte le mental, mais reconnaitre et assumer la fraicheur de l’Esprit, sa nature inaltérable, libre de toute pensée et de tout jugement.

image_pdfObtenir le PDF

Articles associés

Billet publié par:

Denis Marie auteur de L'éveil ordinaire, le don du cœur

Commentaire (1)

  1. Charles

    Immersion sans borne et “extra-ordinaire” dans et au sein de la Conscience … Cette immersion est ineffable et de tout temps, à jamais éternelle … Ce “Ciel de l’Esprit” invite subtilement à re-connaître ce qui EST , au-delà des mots, bien au-delà du mental. “Devenir” est , dès lors, hors de propos et en totale contradiction avec l’Être originel, pur et “inoxydable”, c’est à-dire étranger à la corrosion du moindre concept …
    Denis Marie, “ton” petit texte est d’une portée extrêmement subtile … A laisser infuser …

Laisser un commentaire